Retour au journal
prev. next
4 August 2015
Islande – Partie 3

Sorry, this post is only available in French. But you can still look at the pictures or use a translator.

Voici la suite de nos aventures en Islande, avec les plus beaux paysages qu’ils m’aient été donnés de voir !

Jour 4 VIK – Fjaðrárgljúfur – Jökulsárlón

Notre camping se situe au cœur des montagnes. Pour y accéder, hier soir, nous avons roulé au milieu de paysages lunaires sur une route en graviers, étroite, avec des fortes montées. Autant dire qu’on ne faisait pas les malins ! Mais heureusement la route en sens inverse est plus praticable, l’ambiance est plus détendue ce matin dans nos petites maisons sur roues. On est surtout impatients de découvrir les paysages qui nous attendent !

DSC09080DSC08811
DSC09089

Vers midi nous arrivons à notre première étape : Fjaðrárgljúfur (à vos souhaits!). Il s’agit d’un canyon où au milieu coule une rivière (comme le film). Les hauteurs peuvent atteindre jusqu’à 100m ! C’est vraiment impressionnant, surtout quand comme moi on a un peu le vertige. Il y a des sortes d’avancées très étroites sur lesquelles on peut marcher pour s’approcher au plus près (ou quasi-ramper pour ma part). Tout le sol est recouvert de mousse. Il résonne si l’on tape un peu dessus, comme si il était prêt à se décrocher de la montagne.

DSC09096DSC09093
DSC09107
DSC09103

Moment pas glorieux : je me suis retrouvée un peu surpasser et j’ai été obligée de m’assoir pour me calmer pendant que tout le monde courait à droite et à gauche pour prendre des photos. Moment glorieux : j’ai surmonté ma peur et non seulement j’ai réussi à prendre des photos mais j’ai surtout posé pour Jade au bord d’une de ces falaises.

Nous reprenons la route après le déjeuner pour nous rendre à Jökulsárlón, plus à l’Est. Les paysages qui défilent par la fenêtre sont magnifiques. La route passe au milieu de déserts de sables noirs, de champs de lave, de champs de rochers, de dunes, … Même si parfois vous côtoyez les montagnes et les glaciers, vous avez l’impression d’être au milieu de nulle part. A ce moment là j’ai déjà décidé de revenir dans cette partie de l’île la semaine prochaine et de m’y arrêter.
DSC09247
DSC09253
DSC09265
DSC09270

DSC09278
DSC09281
Le ciel s’est couvert pendant que nous roulions et c’est “à la nuit tombée” que nous arrivons à Jökulsárlón. Il fait plus sombre que les autres jours à cause des nuages, cela donne une ambiance féérique à ce lieu déjà surréaliste.

Jökulsárlón, “lagune de glace” en français, est un lac où des blocs de glace dérivent après s’être détaché du glacier Vatnajökull et avant de rejoindre la mer. La glace est tellement pure qu’elle revêt une couleur bleue. C’est tout un nuancier qui s’offre à nos yeux.
Ce lieu est particulièrement privilégié des touristes qui peuvent faire des croisières sur le lac et s’approcher au plus près de la glace. Heureusement pour nous, il est tard et il n’y a personne d’autres. Enfin presque car dans l’eau j’ai pu apercevoir un phoque !

Brooke a acheté quelques jours auparavant un pantalon imperméable de pêcheur, elle a enfilé plusieurs couches de vêtements dessous (même si l’eau glaciale ne peut pas rentrer, on peut toujours ressentir le froid) et par-dessus, elle porte une robe bleue ancienne pour aller poser au milieu de l’eau. Rien de plus normal chez les Fromagis !
DSC09287
DSC09289
DSC09302
Delphine-Millet_Wanderers-Brooke

De l’autre côté de la route se trouve une plage qui donne à la mer. Des blocs de glace sont échoués sur le sable noir offrant un contraste saisissant. Il n’y a presque plus de lumière. Nous décidons de rester dormir sur place pour pouvoir profiter du spectacle encore un peu demain matin. Puis nous repartirons en sens inverse pour doucement revenir vers Keflavik. Il nous reste encore 2 jours tous ensemble.
DSC09472
DSC09473
DSC09474
DSC09489
DSC09495

Retour au journal
prev. next