Retour au journal
prev. next
17 December 2015
Islande – Partie 5

Sorry, this post is only available in French. But you can still look at the pictures or use a translator.

C’est presque 2 mois après mon dernier article que je reprends le récit de ce voyage, avec cette fois la ferme intention de clore le chapitre (pour en commencer un nouveau bientôt j’espère !). Alors lancez la playlist des meilleurs chansons d’Of monsters and men et en voiture !

JOUR 7 REYKJAVIK – Hveragerði

DSC09994

Après avoir dit au revoir à presque tous nos compagnons, Dawn et moi sommes allés faire une excursion à Hveragerði. Cette ville à 30 minutes de voiture de Reykjavik est très connue pour sa géothermie. Je me demandais comment les islandais faisaient pour avoir des fruits et légumes frais sur l’île et bien j’ai trouvé la réponse en arrivant en ville. Les islandais utilisent la géothermie des volcans pour chauffer des serres. La chaleur des volcans chauffent tout dans le coin et notamment les rivières ! C’est ce qui nous intéressaient dans cette ville.

DSC09998DSC00003DSC00010

Nous avons marché une bonne heure pour atteindre la rivière d’eau chaude. Les paysages aux couleurs ocres et les puits d’eau bleu cyan se dispersent entre les vapeurs d’eau le long du chemin. Il fait froid, mais ça ne nous as pas arrêté ni les autres promeneurs, qu’ils soient voyageurs ou locaux. Une fois arrivées, nous faisons une pause à base de thé chaud et de sandwichs au beurre de cacahuètes. Puis nous prenons notre courage à deux mains pour nous dévêtir et plonger dans l’eau chaude de la rivière. C’est tellement agréable et étrange de se baigner au milieu des montagnes que nous ne voulons plus ressortir.

DSC00016DSC00019

Après avoir barboté un moment, nous profitons d’un rayon de soleil pour nous rhabiller et redescendre tranquillement à la voiture. Le timing était parfait car lorsque nous arrivons en ville, le ciel se couvre et commence à cracher quelques gouttes de pluie. Nous mangeons un bout au seul resto ouvert et rentrons à Reykjavik. Je suis épuisée. Je dépose Dawn et roule un peu vers les fjords de l’Ouest, ma prochaine destination, avant de m’arrêter au bord d’une petite route pour passer ma première nuit dans le van.

JOUR 8 BORGANES – Stykkishólmur – BORGANES

DSC00067

Quand je me réveille, il pleut des cordes et le vent souffle terriblement fort. Je prends un petit déjeuner dans ma maison sur roues avant de reprendre la route. Mon objectif est vague, j’ai juste envie de voir un peu plus des fjords que ce que j’ai pu en voir la première semaine. En chemin je m’arrête à côté d’un champ car le paysage me donne envie de réaliser un autoportrait. Le vent souffle vraiment très fort. Il met la pagaille dans mes cheveux et ma robe, c’est parfait ! Sauf qu’après une heure de tests pour approcher de ce que je souhaite, ma télécommande tombe en panne. J’ai vraiment envie de prendre cette photo, je suis terriblement frustrée. Je décide d’utiliser le retardateur mais il me faut battre un record de vitesse. En effet la disposition des lieux fait que je suis obligée de contourner les barbelés pour me mettre dans le champ de l’appareil et donc de courir 100m et de sauter par-dessus une sorte de fossé. Et j’y arrive ! Toute seule, trempée, sous la pluie et un vent à décorner les boeufs, je fais la danse de la joie.

DSC00081Delphine-Millet_Wonderland-02

Enfin je continue ma route. Il me reste encore une petite heure avant d’arriver à Stykkishólmur pour me réchauffer. Je m’arrête à une boulangerie pour déguster une soupe de tomate chaude et un gâteau bien mérités ! La pluie et le vent n’ont pas faiblis. Quelques jeunes jardinent dans la ville avec leur coupe-vent comme si de rien n’était. Je rentre dans une boutique remplie de babioles, de papeterie, de laine et de jouets. Dehors un panneau indique qu’elle a été un des lieux de tournage de Walter Mitty (!).

DSC00193DSC00188

Je descends au port et je grimpe la colline où se trouve le phare. La vue est sublime, mais ce vent ! Je suis obligée de faire attention à chacun de mes pas de peur qu’il ne me fasse tomber. Il n’y a rien d’autre à faire dans cette ville. Il y aurait bien une chapelle abandonnée pas loin mais l’idée de devoir marcher encore dans ce froid me coupe tout courage. Je décide plutôt de retourner vers le Sud par l’intérieur des terres en espérant échapper un peu aux éléments.

DSC00207DSC00212

La route est vraiment mauvaise. Elle est très étroite, recouverte de graviers, et la pluie ne faiblit pas, elle tombe quasi à l’horizontal. Je mets des heures pour arriver à destination. Je m’arrête à presque toutes les stations essence pour faire une pause. C’est tellement stressant de conduire seule dans ces conditions. Je passe par des paysages magnifiques mais ce sale temps m’empêche de prendre des photos.

DSC00224

A Borgarnes je trouve une station essence avec un accès à internet et une salle confortable pour se reposer. J’y passe ma soirée, à déguster des frites et à me connecter au reste du monde. Je voulais trouver un endroit avec une superbe vue pour me réveiller le matin et je finis sur le parking de l’office du tourisme, mais je suis vraiment épuisée. C’est aussi ça un road-trip.

DSC00065 DSC00067 DSC00079

 

ça me fait rêver ton roadtrip ! Ce pays a vraiment l’air plein de charme et de caractère… Et bravo pour ton auto-portrait, il est top 😉

Merci 🙂 D’autres autoportraits de la même série arrivent dans les prochaines articles et les lieux sont encore plus fous !
C’est un pays magnifique et même si j’ai envie que tout le monde le découvre, j’espère que ça n’arrivera pas et qu’il gardera sa part de nature sauvage.

toujours aussi belles, toutes ces photos d’Islande. J’avais plus trop envie d’y aller, et beh maintenant j’ai re-envie !

Merci 🙂 Je veux bien y retourner avec toi si tu veux !

Retour au journal
prev. next